Visiter le Wadi Rum en Jordanie – Randonnée dans le désert | Annie Anywhere

Visiter le désert du Wadi Rum sans guide est une expérience qu’il ne vaut mieux pas tenter. Heureusement, de nombreuses compagnies proposent de vous accompagner, en voiture ou à dos de chameaux!

Au volant du vieux pick-up Toyota, notre guide n’a pas plus de 18 ans. Il a neuf soeurs et cinq frères; son père a deux femmes. Une famille traditionnelle chez les Bédouins, pas de quoi écrire une charte.

Je pourrais me perdre des jours entiers dans le désert du Wadi Rum entre ses dunes et ses steppes qui se ressemblent toutes, alors que les Bédouins s’y repèrent facilement.

Lors d’un arrêt, un autre guide plus âgé détruit devant nous les cairns faits par des touristes. , dit-il.

4x4 dans le Wadi Rum

Cairns dans le Wadi Rum

Quoi voir dans le Wadi Rum

La route se poursuit en 4×4. Au prochain arrêt, des inscriptions sont gravées dans la pierre où on peut voir des chameaux, des humains et des caravanes. Ce sont des dessins faits par les caravaniers qui passaient en route vers l’Iraq. Eux pouvaient marquer le désert, mais pas nous. Je crois qu’il faut d’abord lui appartenir pour avoir ce droit.

Le sable est rouge et j’ai marché pieds nus sur une dune, sur la recommandation de mon guide. Comme c’est l’automne ici aussi, le sable est doux et frais. Je m’attendais à ce que ce soit brûlant.

4x4 dans le désert du Wadi Rum

Sable rouge du désert de Jordanie

Je suis montée à dos de chameau pour la première fois. C’est aussi inconfortable que ça en a l’air! Les chameaux débutent par les pattes arrières quand ils se lèvent. Pas facile de garder son équilibre, et c’est tellement haut! Rien à voir avec monter à cheval!

Je ne peux m’empêcher de rire de ces bêtes si particulières. On oscille sur leur dos comme sur des vagues. Les chameaux sont les bateaux du désert.

Faire du chameau dans le Wadi Rum

Désert du Wadi Rum en Jordanie

Notre guide chante en Arabe en conduisant. Il a l’air si heureux! On dirait qu’il n’a rien à faire du monde extérieur.

Il nous demande de chanter à notre tour et la seule chanson qui me vient rapidement en tête est À la claire fontaine. Alors me voici qui chante à tue-tête Iet on rit de nos voix qui sautent dans les chemins cahoteux du désert.

On arrive les premiers au camp et en attendant, notre guide joue à Candy Crush sur son cellulaire…

Où dormir dans le Wadi Rum

Sayid, le responsable, arrive peu après pour nous ouvrir notre tente. De l’extérieur, elles sont toutes pareilles: noires et blanches, lignées, carrées, mais à l’intérieur, différents tissus et tapis sont assemblés pour couvrir le sol, les murs et le plafond. Un mélange de motifs colorés qui forment une mosaïque chaleureuse. C’est l’endroit parfait pour se réfugier du soleil quelques instants.

Campement dans le Wadi Rum

Camp bédouin dans le désert

Sayid a passé près de 3 heures à préparer notre souper. Après le coucher de soleil, il nous fait venir près du feu pour nous dévoiler le repas.

Enterré dans le sable, une grande soucoupe de métal couvre le tout. Puis, surprise, il sort d’un trou de métal dans le sol trois étages de nourriture! Poulet, patates, aubergines, tomates, courgettes, riz! Tout est en abondance. Pour accompagner le tout: une salade de tomates et concombres, une sauce au yogourt, et bien sûr, des pains arabes.

Assis sur des coussins, nus pieds dans la tente commune, avec le sourire bienveillant de Sayid, c’est le meilleur repas que j’ai mangé en Jordanie!

La nuit tombée, sans aucune pollution lumineuse, on peut voir des milliers d’étoiles et la voie lactée. J’ai passé la soirée à essayer de prendre des photos des étoiles, emmitouflée dans mon gros chandail, mais mes yeux restent les meilleurs témoins de ce moment.

Pour nous réchauffer, Sayid a allumé un feu dans la tente commune et il sert du thé sucré.

Cette nuit-là, je me suis réveillée dans le noir le plus complet. Je ne voyais pas ma main devant moi. Je me suis aussitôt rendormie dans le silence complet du désert.

Une nuit dans le Wadi Rum

Ciel étoilé dans le désert de Jordanie


Infos pratiques pour visiter le Wadi Rum:

Transport: Un bus relie Wadi Musa (Petra) et le Wadi Rum. Il quitte très tôt le matin, vers 6h30, vous pouvez donc passer la journée dans le désert.

Activités et hébergement: Il est essentiel d’avoir un guide pour vous promener dans le Wadi Rum. Le coût d’entrée du site est de 5 JD, mais c’est inclus avec la Jordan Pass. Il y a de nombreux campements bédouins qui accueillent les touristes dans le désert. De mon côté, j’ai fait affaire avec Desert Moon Camp pour la promenade à dos de chameaux, le tour en 4×4 ainsi que l’hébergement. Je recommande! Le service était impeccable. Vous pouvez les contacter au mdallah_rum[a]yahoo.com.

Habillement: Prévoyez des vêtements chauds pour la nuit, car c’est froid dans le désert. Des bas, des pantalons et un chandail chaud sont essentiels.


Vous avez aimé cet article? Épinglez-le!

Une journée avec les Bédouins dans le désert du Wadi Rum en Jordanie.


Vous êtes déjà allés dans le désert rouge de Jordanie? Quel est votre plus beau souvenir?