Enjoy The Beautiful Magdalen Islands

Vous pouvez toujours effectuer le trajet de Montréal aux Îles directement, mais je ne vous le suggère pas. Premièrement, c’est vraiment long, et vous allez aussi manquer deux villes qu’il vaut la peine d’explorer.

Edmundston – Nouveau-Brunswick

Tout près du Québec, Edmundston fait un bon premier arrêt au Nouveau-Brunswick. Les gens sont chaleureux et la nourriture est bonne. Quoi demander de mieux après beaucoup de route.

Edmundston, c’est aussi le lieu de naissance de la ploye: cette crêpe de sarrasin typique de la région. J’ai entendu l’expression « crêpes aux sables » pour désigner les crêpes de sarrasin, à cause de la texture granuleuse de la farine et de sa couleur. Mais la ploye, c’est tout sauf ça!

Les Îles de la Madeleine, c’est au Québec, mais ce n’est pas à la porte, on va se le dire. 15 heures de route environ, c’est le temps qu’on aura pris pour atteindre le traversier de Souris vers les îles, et ça ne comprend pas les arrêts!  Heureusement, la route vous mène à Edmundston, au Nouveau-Brunswick, et à Charlottetown, à l’Île-du-Prince-Édouard, deux arrêts intéressants.

Il faut utiliser la farine de sarrasin La Brayonne, « le sac blanc avec l’écriture rose », dit notre serveuse. Sinon, c’est pas pareil.

Si vous souhaitez y goûter, vous dépenserez seulement 2,99$ pour deux ployes au Frank’s Bar & Grill, le restaurant du Four Points by Sheraton, où on a dormi. Alors même si vous n’avez pas faim, je suis certaine que vous pourrez vous trouver une petite place dans votre estomac de secours.

Ploye d'Edmundston

Quoi manger à Edmundston

Charlottetown – Île-du-Prince-Édouard

Alors là, coup de coeur total pour Charlottetown! Dommage qu’on ait eu seulement quelques heures à y consacrer. Si vous avez le temps, je vous conseillerais d’y passer deux ou trois jours, le temps d’explorer.

De notre côté, la tempête de neige (a) nous a retardé alors on s’est concentré sur le centre historique. Je vous laisse donc quelques suggestions non-expertes, d’éléments qui ont retenues mon attention.

Pour cuisiner une ploye, il faut de la farine et de l’eau, pas plus compliqué que ça. Et on vous la sert avec du beurre et de la cassonade, ou des cretons. Une entrée originale et locale pour boire avec une Bob Leboeuf ou une Kedgwick, deux bières des brasseurs du Petit-Sault.

1. Les maisons colorées que vous croiserez sur la Heritage Walk.

Un trajet de 3,4km dans le centre historique est suggéré pour découvrir l’essentiel du quartier historique. Vous pourrez facilement suivre la ligne rouge tracée directement sur le trottoir.

Maisons colorées de Charlottetown

Portes rouge à Charlottertown

Quoi faire à Charlottetown

Marche historique de Charlottetown

2. Le Peak’s Wharf

Sur le bord de l’eau (forcément), vous pouvez déguster des chips faites des fameuses patates de l’Île-du-Prince-Édouard et regarder les bateaux accostés. (Comme on y était hors saison, on repassera pour les bateaux, mais la vue est tout de même attrayante.)

Peake's Wharf Charlottetown

Quai de Charlottetown

Ciel de Charlottetown

3. La gastronomie locale

On débute la journée avec un bon café du Kettle Black. C’est un grand édifice jaune sur la rue Queen, impossible de le manquer. Pour un déjeuner rapide, vous y trouverez des muffins, croissants et autres viennoiseries.

Quoi manger à Charlottetown

Pour la collation d’après-midi, on va dans l’un des Cows qu’il y a en ville pour la meilleure crème glacée de la région. (Essayez celles au fraises de l’Île-du-Prince-Édouard!)

Cows Charlottetown

Brickhouse Charlottetown

Suivez notre voyage aux Îles de la Madeleine sur Facebook, Twitter et Instagram via le hashtag #tripauxiles

Et puis pour finir, pas game de manger au complet le mythique burger du Brickhouse: boeuf local, oignons frits, bacon caramélisé…et un peu de salade, pour la bonne conscience. Lors du concours de burgers, ils en on vendus plus de 11 000 en un mois!

Vous avez aimez l’article? Épinglez-le!

Escales en route vers les Îles de la Madeleine : Edmundston au Nouveau-Brunswick et Charlottetown à l'Île-du-Prince-Édouard.


Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*